› Politique

SECTEUR AVICOLE DU SENEGAL :Les acteurs s’engagent à relever le défi de la concurrence extérieure

Publié le 24 août 2012 à 05h00

Accouveurs, provendiers, producteurs, bref tous les acteurs du secteur avicole ont décidé de liguer leurs forces pour booster leur secteur mais aussi et surtout faire face à la concurrence extérieure. Après l’installation la semaine dernière de l’union nationale des accouveurs professionnel du Sénégal, hier, l’union des provendiers du Sénégal a été porté sur les fonts baptismaux à Keur Massar.

Depuis l’interdiction de l’importation de produit et de matériel avicole en 2005, suite à la menace de la grippe aviaire, le secteur avicole au Sénégal connaît une croissance fulgurante selon les acteurs du secteur. Mais avec la pression de grandes nations comme le Brésil, tête de file du secteur avicole, il est urgent aujourd’hui pour nos aviculteurs de faire face à cette menace. A en croire le pionnier de l’aviculture au Sénégal, le président du groupe SEDIMA, Babacar Ngom, entre 2005 et 2011, la consommation per capita en viande de volailles est passées de 1,65kg à 3,79kg et leur ambition est d’atteindre le taux au niveau international d’ici 2010. Leur chiffre d’affaires a connu une croissance de plus de 77% entre 2000 et 2011, passant de 72,2 à 128 milliards. De l’avis du patron de la Sénégalaise de distribution de matériel avicole (Sedima), ce chiffre d’affaires, à l’horizon 2020 pourrait avoisiner les 300 milliards de Frs CFA par an et du coup générer près de 200.000 emplois directs et indirects. Mais pour Babacar Ngom et ses pairs, pour en arriver à cette bonne contribution sur le produit intérieur brut, il faut que tous les acteurs du secteur fédèrent leurs forces et pèsent de tout leur poids afin que l’Etat s’engage à ne laisser aucune importation sur le marché dans dix ans. Le secteur avicole est une filière vertueuse, généreuse, capable de créer de la richesse, des emplois, de valoriser les sous-produits de l’industrie agroalimentaire, raison pour laquelle, ils se battent aujourd’hui pour la survie de cette filière. Et cela face à une réelle menace des grands pays producteurs qui souhaitent qu’on ouvre nos frontières à leurs produits et souvent des sous-produits qui viendraient concurrencer de manière déloyale nos produits locaux. Une préoccupation des aviculteurs qui recoupe la volonté du ministère de l’Elevage, qui encourage cette union des acteurs du secteur, qui va permettre non seulement à l’Etat d’avoir un interlocuteur fort, à travers une interprofession mais aussi améliorer la production locale. En outre les acteurs du secteur, par la voix du président du groupe SEDIMA, s’engage à poursuivre les investissements et prôner une mise à niveau de tous les travailleurs de la filière, afin de permettre une démocratisation ou un accès facile du produit aux consommateurs sénégalais. Et cela à travers des couvoirs et des abattoirs modernes, afin d’arriver à vendre à des prix abordables des découpes de poulets et des œufs frais, du matériel performant mais aussi des aliments de qualité.

JULES THIAM

Prévision Météo Dakar
Mercredi
27 août
Soleil voilé
Soleil voilé

Max  27°C
Min  26°C
  • Vent
    16 km/h
  • Risque de precip.
    10%
Jeudi
28 août
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars

Max  27°C
Min  26°C
  • Vent
    25 km/h
  • Risque de precip.
    10%
Vendredi
29 août
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars

Max  28°C
Min  25°C
  • Vent
    24 km/h
  • Risque de precip.
    20%
Samedi
30 août
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars

Max  27°C
Min  26°C
  • Vent
    20 km/h
  • Risque de precip.
    20%